Le Podenco

1- Le Podenco et ses origines

Le Podenco descend du Tesem, chien Pharaon, que nous pouvons retrouver dans les fresques égyptiennes. Cette race existerait depuis plus de 7000 ans !

La légende dit que les Podencos auraient été utilisés du temps des pharaons, comme chiens d’attelage. Un jour, un attelage n’a pas conduit le pharaon à bon port. Aussi les dieux les ont envoyés sur une île pour les punir, cette île c’est Ibiza. Le Podenco Ibicenco était né !

Photo : Passion Podencos

Sur cette île, les habitants n’étaient pas peu fiers d’avoir ces chiens libres, magnifiques, descendants du temps des pharaons ! Aussi, ils refusèrent de les laisser s’en aller sur le continent, c’est ce qui aurait préservé l’origine de la race en évitant tout mélange avec d’autres.

2 – Le physique Podenco Ibicenco

Il mesure entre 60 et 72 cm, pour un poids plume de 15 à 22 kg. Sa robe peut être rouge, blanche et blanche et rouge. Les Podencos à bout de queue blanche sont particulièrement recherchés par les chasseurs.

La caractéristique de la race est ses grandes oreilles dressées. Ses yeux sont assez clairs, ambrés. Le Podenco joue de ses yeux de biche pour atteindre le cœur de ses propriétaires ! La truffe et les coussinets sont couleur chair.

Ses coussinets sont très larges et épais, ils lui donnent alors une allure, lorsqu’il trotte ou cours, de chien qui ne touche pas le sol.

Il existe deux types de Podenco d’Ibiza : le Podenco à poils durs :

et à poils courts :

Photo : Kanidikoi

3 – Le caractère du Podenco Ibicenco(« PodI »)

Ce chien est un chasseur de lapins. Il n’aboie pas, ou très peu, et ne va pas garder la maison.

C’est un chien rustique, qui a besoin de courir, de pouvoir sauter. Le Podenco chasse sur des terrains rocheux. C’est un chien kangourou, toujours en mouvement, qui peut sauter jusqu’à 7 mètres en longueur et 2 mètres en hauteur et, à cause de son instinct très développé pour la chasse, il faudra veiller à toujours le garder dans des endroits bien clôturés.

Photos : Galgos France

A l’intérieur, c’est un chien d’un calme olympien, qui adore se lover sur le canapé.

Contrairement aux autres lévriers, le Podenco chasse à la vue, à l’odorat et à l’ouïe.

Très agile et astucieux, il capture rapidement le gibier et le rapporte. Il a d’ailleurs une curieuse façon de « travailler » : lorsqu’il estime avoir suffisamment chassé, il s’arrête ! On dit alors qu’il « s’enconille ». Très gentil, intelligent et docile, il s’élève facilement; mais pour lui, pas question de vivre en appartement sans avoir de nombreuses sorties pour se défouler et sentir toutes les odeurs qui ne manquent pas de le ravir. Ce chien robuste, résistant aussi bien à la chaleur qu’au froid, aime l’exercice. En revanche, si vous vivez à la campagne et si vous êtes sportif, le Podenco est fait pour vous.

Le Podenco d’Ibiza excelle dans de nombreux sports, comme la poursuite à vue sur leurre, mais aussi le canicross, l’agility et même l’obéissance rythmée. Les idées reçues sur la piètre intelligence des lévriers sont rapidement balayées par cette race malheureusement encore trop peu connue en France. On a pourtant ici un animal magnifique, doté de toutes les qualités d’un chien sportif et de compagnie.

4- La classification du Podenco Ibicenco

Les Podencos (il en existe d’autres races : des Canaries, du Portugal, et d’Andalousie aussi) ont tout d’abord été classés dans le groupe 6 (chiens courants), puis longtemps dans le groupe 10 car ils sont apparentés aux lévriers (leur long corps et leur faculté à courir après le lièvre). Maintenant, ce chien magnifique est au côté des chiens primitifs, dans le groupe 5 (avec le Basenji qui lui ressemble un petit peu).

Photo de Basenji (CC Wikimedia) :

Publié dans Blog Tagués avec : , , ,
7 commentaires sur “Le Podenco
  1. sonia dit :

    merci miss pour cet article, je le trouve très enrichissant, ça permet de mieux connaitre la race;)

    les photos de saut ouah superbe!!!!
    celle a poil court je dirais je fond,craque:)

    encore merci de prendre le temps d’écrire des articles et de les partager avec nous, c’est un pur bonheur!!!!

    bisous

    ps: ezra aurait du podenco car chasseur de lapin??? mdr!!!!

  2. angel dit :

    merci pour cet article !
    encore une fois, merveilleusement bien écrit et enrichissant !
    un autre, un autre, un autre !
    🙂

  3. Kanidikoi dit :

    Oh merci à vous deux ! C’est une race formidable, et drôle en plus ! Deux semaines qu’elle est avec nous, et bien elle commence à faire des sauts altos le matin pour nous faire la fête ! Et comme on l’ignore, elle se jette par terre, sur mes pieds, et se mets à bouger sur le dos, comme un petit vers de terre !!! Quelle clown ! Elle est pleine de joie de vivre, c’est un bonheur quotidien !

  4. Amon dit :

    Je suis pas fan de poils courts mais sur ce modèle là c’est plus zoli que le poil dur.
    Et pis elle l’a sur la tête son coté fripouille 😉

  5. Kanidikoi dit :

    Oh que oui !! Elle a bien compris que le matin c’est « vache qui rit » pour les poilus (faut donner le médoc à Sherlock !) alors ils sont là tous les trois (la chatonne participe) a attendre le moment !
    C’est une fripouille oui, qui demande beaucoup d’affection, à l’intérieur, mais dehors, ses instincts de chasseuses prennent le relais, et nous travaillons encore le rappel en longe, surtout quand elle est sur une piste 🙂

  6. camille podenco dit :

    bonjour merci pour cette source moi qui et un podenco je trouve que ton site explique tres bien voici le lien de mon groupe sur facebook rejoint nous https://www.facebook.com/groups/203165623092771/ bise

  7. Kanidikoi dit :

    Le podenco n’aboie pas… Bon, la mienne donne de plus en plus de la voix (merci Charlie) quand on sonne à la porte ! En fait elle remplace Charlie en tant que chienne de garde !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*