Idée reçue : une chienne doit avoir une portée

Les croyances sont difficiles à éradiquer ! « Il faut que votre chienne ait au moins une portée pour qu’elle soit bien dans sa tête et elle risque moins d’avoir un cancer ». Même aujourd’hui nous entendons encore ce genre de discours.

Malheureusement, les gens ont de plus en plus tendance à identifier leur chien à une personne, ils lui attribuent des pensées et des sentiments humains.

Il faut toujours se rappeler qu’un chien est un animal, qui réagit en tant qu’animal et de ce fait ne ressent pas du tout les choses et les événements comme nous.

Un chien est en grande partie guidé par son instinct et par ses hormones. Ceci est notamment vérifié dans son comportement sexuel : une chienne a des périodes d’activité sexuelle en rapport avec un taux d’hormones sexuelles élevé. En dehors de ces périodes (« les chaleurs », qui durent trois semaines ceci deux fois par an en moyenne), tout intérêt reproducteur a disparu.

Il est donc faux d’imaginer qu’une chienne a besoin, pour son équilibre général, d’avoir eu un contact avec un mâle ou d’avoir une portée.

Pour sa santé

1- Les effets sur la santé

L’ablation des ovaires chez la chienne réduit les risques de développement d’un cancer mammaire et aide à éliminer la menace d’un cancer utérin et ovarien, ainsi que d’une infection utérine, problèmes fréquents chez les femelles non stérilisées. L’influence des hormones est prépondérante chez l’animal. Il faut savoir qu’en stérilisant chirurgicalement votre animal avant la puberté (c’est-à-dire avant ses premières chaleurs), l’apparition d’une tumeur mammaire est évitée à 99,5 % et à 92 %, en pratiquant la stérilisation avant ses deuxièmes chaleurs.

Une gestation non planifiée peut également mettre votre chienne en danger dans la mesure où elle peut s’accoupler avec un chien dont les chiots seront trop gros pour lui permettre de leur donner naissance sans risque. La stérilisation réduit donc également les risques associés aux avortements.

Certains vétérinaires préfèrent stériliser les chiennes avant leurs premières chaleurs, d’autres non.

2- Les effets sur la croissance

La stérilisation avant la puberté n’entraîne pas de retard de croissance, contrairement à une idée reçue. Elle a même tendance à prolonger la croissance après l’âge de la puberté car l’absence d’hormones sexuelles retarde l’ossification des cartilages de croissance (zone de croissance des os).

3- Les effets sur le vieillissement

Les problèmes de santé sont moins nombreux chez les chiennes stérilisées. Elles vivront donc plus longtemps et vieilliront mieux, en particulier grâce à une alimentation équilibrée et adaptée. Vous trouverez des aliments spécifiques pour la plupart des chiens (chien âgé, chien ayant tendance à grossir, grande race ou race naine).

4- Les effets sur le poids et les maladies associées

Il est vrai que le métabolisme d’une chienne stérilisée est différent de celui d’une chienne «entière». Cela signifie que les calories ne sont pas utilisées de la même manière.

A régime alimentaire égal, une chienne stérilisée peut avoir tendance à «emmagasiner des réserves», tandis qu’une chienne non stérilisée va immédiatement brûler ses calories.

Une fois stérilisée, une chienne a donc besoin de moins d’énergie et son activité physique va diminuer, surtout dans les premiers mois après l’intervention.Il faut donc restreindre son apport calorique, en diminuant la quantité de nourriture distribuée ou en lui donnant une alimentation allégée. En surveillant bien son alimentation après l’opération et en lui faisant faire un exercice régulier, votre chienne conservera sa ligne.

Pour son comportement

1- La chienne va être plus calme : la stérilisation peut éventuellement diminuer la tendance naturelle de la chienne à déambuler.  Mais ceci n’est pas généralisable à toutes les chiennes. Lorsque des chiennes prennent du poids après avoir été stérilisées, cela est dû généralement à une association de suralimentation et d’inactivité pendant la période de convalescence après l’opération. Il existe des aliments spécifiques parlez-en avec votre vétérinaire. Mais souvenez-vous, un chien obèse indique au propriétaire de se mettre à l’exercice !

2- La grossesse nerveuse est un phénomène purement hormonal, qui se traduit par une modification du comportement associé à des changements physiologiques. Elle se produit environ deux mois après les chaleurs. La chienne se comporte comme si elle allait avoir des petits: elle se fait un nid, elle peut devenir agressive… Puis peu à peu, ses mamelles se gonflent de lait. La chienne peut également adopter un objet comme si c’était son petit, son appétit est variable, soit diminué, soit augmenté.

Si votre chienne présente une grossesse nerveuse, votre vétérinaire vous donnera le traitement adapté sous forme de comprimés ou de gouttes buvables.  Malheureusement, ce traitement n’agit que temporairement et il est très probable que d’autres grossesses nerveuses aient à nouveau lieu par la suite. Certaines chiennes ont une grossesse nerveuse après chaque période de chaleurs.

Seule la stérilisation par ablation des ovaires résout définitivement ce problème.

Permettre à sa chienne d’avoir une portée n’évitera pas la récidive, car les grossesses nerveuses ne traduisent pas un besoin pour la chienne d’avoir des petits, mais juste une surproduction d’hormones.

Photo : CC veterinairedegardemies

Publié dans Blog Tagués avec : , , ,
3 commentaires sur “Idée reçue : une chienne doit avoir une portée
  1. Amon dit :

    Rien à dire ! 😛
    Si ce n’est que certaines races supportent mal la stérilisation, par exemple le cocker (si mes souvenirs sont bons)
    J’avais lu un article dans lequel un véto montrer deux chiennes (mère et fille) cocker
    Fille stérilisée et mère non (logique :p), la fille avait un poil dégueu et semblait avoir 5 ans de plus que la mère.
    Après je sais pas.
    Ma BA a été stérilisée après ses 1ere chaleurs (opération prévue avant mais retardée pour cause de gastro) et son comportement comme sa pêche n’ont pas changés !
    Faut dire qu’entre les deux elle est passée barfeuse ! 😉

  2. Laurenzerl dit :

    Article à mon avis très tendancieux, vous oubliez d’évoquer d’où vient cette pratique de stérilisation forcenée avant que la chienne ait ses chaleurs : des États-Unis, bien entendu ! Où les chats ne doivent pas avoir de griffes afin d’éviter d’abîmer les meubles, où les chiennes sont priées de se passer de leurs chaleurs pour ne pas faire de taches ni ennuyer leur propriétaires, etc …
    Vous n’expliquez aucunement la raison de la grossesse nerveuse qui a ses origines dans la horde, vous omettez de dire que la vie est un risque et que si le cancer mammaire ou autre est évité, il peut très bien se développer ailleurs, que les chiennes stérilisées trop jeunes (surtout les grandes races) peuvent devenir incontinentes, que la stérilisation est une grosse opération (avec les risques que cela comporte), que la fourrure de certaines races change, etc…
    Bref, ce n’est pas avec vos idées reçues que vous supprimerez une autre idée reçue 😉

  3. Kanidikoi dit :

    Merci pour votre commentaire constructif et qui vient apporter de nouveaux éléments importants sur la stérilisation.
    La vie est un risque il est vrai, nous pouvons en limiter quelques uns.
    « La stérilisation d’une jeune chienne diminue de façon très importante le risque de développer des tumeurs mammaires plus tard. Sachant que les tumeurs mammaires représentent un des cancers les plus fréquents chez la chienne, cet avantage est non négligeable. »
    Vetocorneilla.com

1 Pings/Trackback pour "Idée reçue : une chienne doit avoir une portée"
  1. […] « Idée reçue : une chienne doit avoir une portée » sur Kanidokoi : ICI […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*